L’immunothérapie, nouvelle arme contre le cancer

immunotherapie2

En 2013, la célèbre revue américaine Science avait placé l’immunothérapie contre le cancer en tête de son palmarès des avancées scientifiques majeures de l’année. Depuis lors le succès de cette thérapie qui consiste à traiter le cancer en utilisant notre propre système de défense, n’a pas cessé de se confirmer.

En cancérologie, cette stratégie thérapeutique devrait avoir un avenir intéressant. Les résultats obtenus dans les essais en cours sont au-delà de nos espérances.

Un état des lieux que confirme l’immunologiste Sebastian Amigorena, de l’Institut Curie « En cancérologie, cette stratégie thérapeutique devrait avoir un avenir intéressant. Les résultats obtenus dans les essais en cours sont au-delà de nos espérances puisque, désormais, il est possible de traiter des malades atteints de cancers très avancés. On peut donc penser que chez des patients présentant des cancers moins avancés, les traitements seront encore plus efficaces. »

L’immunothérapie, la révolution
face aux cancers

Limmunothérapie est en passe de bouleverser la prise en charge des cancers. Disposant déjà d’une unité de recherche entièrement consacrée à l’immunologie, d’une équipe de recherche translationnelle dédiée à l’immunothérapie et d’oncologues médicaux spécialisés dans ce domaine, l’Institut Curie franchit une nouvelle étape avec la création d’un centre d’immunothérapie où chercheurs et médecins exploreront les nombreuses pistes possibles pour faire en sorte que le système immunitaire s’attaque de façon efficace aux cellules cancéreuses.

  • La vaccination ou comment éduquer le système immunitaire

Vacciner, c’est éduquer le système immunitaire pour qu’il reconnaisse un agresseur dans l’organisme et le rejette. Pour induire une réponse immunitaire contre le cancer, il est nécessaire d’identifier un morceau spécifique de la cellule cancéreuse (antigène tumoral) et ensuite doper au laboratoire sa capacité à induire une réaction immunitaire.

De nombreuses stratégies vaccinales utilisant divers antigènes tumoraux et boosters sont actuellement à l’étude.

  • Déverrouiller le système immunitaire contre les cellules cancéreuses

Il existe de nombreux verrous, des sortes de points de contrôle, pour éviter que le système immunitaire ne s’attaque aux cellules normales de l’organisme. La découverte de ces « freins » qui empêchent les cellules immunitaires constitue en effet autant pistes thérapeutiques potentielles pour vaincre le cancer.

  • Les anticorps monoclonaux ou comment cibler la cellule cancéreuse

Les anticorps monoclonaux sont des molécules naturellement produites par le système immunitaire en vue de déclencher une attaque ciblée sur un danger déjà rencontré. Certains sont déjà utilisés pour traiter les cancers du sein, les tumeurs ORL et du colon. En découvrir de nouveaux ouvriraient de nouvelles pistes thérapeutiques, d’autant plus qu’une autre idée commence à faire ses preuves : se servir des anticorps pour véhiculer une molécule thérapeutique – une chimiothérapie ou un produit radioactif.

L’immunothérapie est un champ d’investigation qui s’est affiné ces dernières années avec les avancées de la recherche. Cet effort doit se poursuivre que pour que le maximum de patients puisse en bénéficier le plus rapidement possible.

Crédits photo : Florence Levillain / Institut Curie.

 

Tous les actualités Immunothérapie

>> Immunologie : le triathlon des cellules dendritiques
>> Naissance d’Imoca, une chaire de recherche dédiée à l’immunothérapie
>> Les anticorps thérapeutiques à l’honneur
>> Cancers du sein : l’immunothérapie arrive à grands pas